• Newsroom
  • Presse
  • Comment créer d’avantage de valeur malgré l’impact des pressions inflationnistes et des taux faibles

Comment créer d’avantage de valeur malgré l’impact des pressions inflationnistes et des taux faibles

Alors que sur les terres de l’oncle Sam la hausse des taux se fait sentir, la situation outre-Atlantique est tout autre : en peine d’options de placements avec le taux de la BCE n’ayant pas décollé en 30 mois et l’incertitude du Brexit, les entreprises de notre vieux continent sont aussi confrontées à une inflation grimpante. Cette double peine fait indéniablement subir aux entreprises Européennes une déperdition de valeur conséquente.

L’accumulation phénoménale de liquidités post-crise a été le réflexe pavlovien d’un grand nombre d’entreprises aujourd’hui face à l’assouplissement quantitatif et des taux d’intérêt historiquement bas. Il s’en est suivi une attitude attentiste marquant ainsi le début de l’ère du « wait and see », un attentisme qui s’est avéré coûteux avec les rendements des entreprises restant faibles car les banques continuent à bouder leurs liquidités. Dans un contexte d’instabilité, le coût de l’inaction prend désormais une autre tournure car le Brexit, les guerres commerciales ou les crises monétaires sont autant de facteurs qui alimentent les pressions inflationnistes actuelles.

Un seau percé

Afin de contrebalancer la déperdition de valeur causée par l’inflation, les trésoriers doivent hâtivement trouver des alternatives de placements mais les options restent limitées : d’un côté des valeurs refuges telles que les obligations souveraines produisent des rendements presque imperceptibles et de l’autre, les politiques d’investissement des entreprises restreignent des placements plus risqués malgré des rendements nettement supérieurs.

Quant aux politiques de réduction des coûts, les gains qui en résultent ne sont que temporaires car, comme l’illustre un seau dont le fond serait percé, pour X millions d’euros d’économies réalisées, l’équivalent ou plus sera perdu sur le long terme en raison de l’inflation. Il devient ainsi difficile de réduire davantage les coûts sans que cela ne soit trés préjudiciable à l’entreprise. Une nouvelle approche est de rigueur.

L’escompte dynamique de marché s’inscrit pleinement dans une logique de création de valeur pour l’entreprise de manière transversale car les fonctions clés de l’entreprise ont un intérêt commun à « colmater la fuite ».

Cette technique innovante est aujourd’hui indispensable aux trésoriers désormais en mesure de contrebalancer les pertes liées à l’inflation en investissant tout excédent de trésorerie au cœur de la chaîne logistique de l’entreprise. Il en résulte une meilleure rentabilité sur la trésorerie investie sans prise de risque crédit couplée à une amélioration de la marge du groupe. Une alternative simple et fédératrice à laquelle nombre de cadres dirigeants se familiarisent. Une approche assurément plus pérenne qu’une rustine au fond d’un seau fuyant…

Lire l’article